Conférences

Le 23 février dernier, s’est tenu le colloque annuel de l’Association du Master. Les étudiants se sont retrouvés à Ho Chi Minh Ville afin d’y assister. Ensemble, nous avons pu aborder la question de la contrefaçon en Asie du Sud Est et appréhender les moyens de lutte existant contre cette pratique illicite et très présente dans la région. 

 

L’Association tient à remercier l’ensemble des intervenants pour la pertinence de chacune de leur présentation, le complexe de La Plancha pour leur accueil ainsi que l’ensemble des participants pour leur intérêt. 

 

L’AJAI tient à remercier tout particulièrement Madame Blanche Henry Ecouellan, chargée de mission juridique à l’Ambassade de France au Vietnam pour son discours d’ouverture et sa présence. A ce titre, elle nous a fait part de l’encouragement et du soutien de l’Ambassade de France pour ces événements notamment lorsqu'ils sont organisés par des étudiants. 

 

Nous avons eu le plaisir de recevoir Monsieur Tran Minh Hai, directeur du Cabinet d’avocats Basico Law Firm. Sa présentation a permis aux participants de prendre conscience de l’amplitude du phénomène de la contrefaçon. Les raisons rendant si complexe la lutte contre cette pratique au Vietnam ont également été exposées. En deux ans, on compte plus de 35 000 affaires de contrefaçon. 

 

Le Professeur Edouard Verny, présent à Ho Chi Minh pour dispenser son cours de droit pénal des affaires aux étudiants du Master II, nous a fait l’immense honneur d’intervenir sur le sujet. Il a ainsi pu nous présenter tout l’intérêt du droit pénal dans la lutte contre la contrefaçon. Son intervention en droit pénal français a permis de comparer les systèmes législatifs et répressifs français et ceux d’Asie du Sud Est. Ont également été abordées les sanctions auxquelles s’exposent les acteurs de la contrefaçon. 

 

Une étudiante du Master II de la promotion Cambodge a présenté le cas de la contrefaçon sous l’angle artistique. Lors de son stage de fin d’année effectué au bureau de l’UNESCO au Cambodge sous le programme culture elle a notamment eu l’occasion de travailler sur le trafic illicite d’objets d’art. Ainsi, elle a pu s’exprimer sur les dangers et les conséquences d’une telle contrefaçon quant aux objets culturels.   

 

C’est avec une grande joie que nous avons reçu Madame Anita Zheng, représentante de l’organisation non-gouvernementale React. Ce réseau de lutte contre la contrefaçon est présent dans 90 pays du monde. Au Vietnam, Madame Zheng travaille avec de nombreuses associations et en partenariat avec les différentes polices et organise de nombreuses formations. Les conséquences désastreuses de la contrefaçon nous ont été exposées notamment quant à la destruction des objets contrefaits. 

 

Enfin, nous souhaitions remercier Monsieur Albert Franceskinj, Associé fondateur du cabinet d’avocats FidalAsiattorney pour son intervention de qualité sur la situation actuelle de la contrefaçon au Vietnam. Il a principalement abordé la législation vietnamienne et le cheminement de la procédure en matière de contrefaçon. Il a ainsi fait part du triste constat d’un système juridique peu adapté et de l’importance d’informer les consommateurs pour mettre un terme à l'importante pratique dont est victime son pays. 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.